Nelly : Intimement !

Nelly : Intimement !

Coucou

Comment allez vous ? 🙂

Vous passez de bonnes vacances j’espère.

Me revoici avec un nouveau Interview.

Je vous propose cette fois celui que j’ai réalisé sur Nelly .

Bonjour Nelly, merci d’accepter cette interview et pour commencer celle-ci, nous vous laissons vous présenter à nos lecteurs…

  • Petite dame haute comme trois pommes, la quarantaine (le bel âge), un peu entre la terre et la lune. Mon statut est celui d’amoureuse de Sébastien. Nous vivons dans la région Lyonnaise. Nous aimons les plaisirs de la vie et notamment ceux qui concernent le sexe et l’amour pour s’épanouir ensemble.

Vous parlez plus facilement de sexe avec qui ? Vos copines ? Vos collègues de bureau ? Votre compagnon ?

  • Aujourd’hui c’est exclusivement avec Sébastien que mes échanges concernant le sexe se font. Non pas par difficulté d’en parler ailleurs mais parce que c’est mon compagnon et c’est avec lui que je vis ma sexualité. Mais je pourrai facilement en parler, sans tabous, avec d’autres personnes de façon générale, sans rentrer dans les détails « intimes » de ma vie amoureuse.

Une étude récente faite en Angleterre montre que les femmes pensent au sexe près de 180 minutes par jour. Et vous ?

  • Cela fait trois heures (total respect). Je n’ai jamais quantifié le temps que je consacre à mes pensées les plus chaudes … Cela dépend de ma disponibilité parce que malheureusement la vie vous pollue le cerveau avec des tas d’autres choses … Ma libido fonctionne bien, et en fonction de mon cycle « lunaire » (les dames comprendront) je peux y penser un peu plus, et puis le site nous beigne aussi dans cet atmosphère coquine tous les jours, donc je dois bien l’avouer j’y pense beaucoup mais suis-je dans la moyenne ?… J’en parlerai à mon vagin (sourire) !

Est-ce que vous regardez beaucoup les hommes dans la rue ? Et que regardez-vous surtout chez eux ?

  • Je ne la nierai pas, effectivement, je regarde les hommes dans la rue ou dans d’autres lieux. En premier lieu je regarde leurs fesses, si cette partie est visible tout de suite, et ensuite leur regard. Sinon pour y répondre de manière plus poétique voici l’un de mes textes …
    Histoire de fesses : « Je te regarde, dans la lumière du matin levant, sous un rayon de lumière tel un projecteur posé sur tes fesses offertes dans ton sommeil. Insoumises dans ton réveil, inconscientes, et arrogantes.
    Parfaitement calibrées, symétriques, et échancrées à souhait. Là où ma langue pourrait faire frémir ton orifice et vibrer le creux de tes reins…
    Dans mes fantasmes les plus fous, je rêve de visiter l’obscure antre anale et pouvoir y devenir le temps d’un assaut, l’objet de ta jouissance… »

Avez-vous envie d’un peu plus de folie et de fantaisie sexuelle pendant la période d’été. Et si oui, quel style ?

  • A l’unisson et sans contre façon nous pouvons le dire ensemble ; faire l’amour en communion avec la nature caressés par le soleil et bercés par le bruit du vent léger sur les feuilles des arbres …

De manière générale, la taille du sexe de l’homme a-t-elle de l’importance pour vous ou pas du tout ? Ou est-ce éventuellement un fantasme de vous retrouver avec deux hommes bien dotés par la nature ?

  • Pour moi tout est cérébral. L’intensité, toute l’attitude du corps de l’autre suffit à me donner du plaisir. La taille ou le calibre m’importe peu car en plus je ne suis pas très grande (si vous voyez ce que je veux dire) … Me retrouver dans la situation d’un trio n’est pas l’occasion de vivre un fantasme avec deux hommes bien membrés mais plutôt l’occasion d’une double pénétration (sans notion de taille) qui me propulse au septième ciel … Oui, cela me fait fantasmer !!!

Vos premières caresses en solitaire, votre premier orgasme, vous vous en souvenez ?

  • La première masturbation, cela fait bien longtemps car je ne suis plus très jeune (sourire). Dans mes lointains souvenirs j’ai découvert mon clitoris en premier lieu … Ce furent les premières sensations d’une montée de plaisir avec la découverte que je pouvais jouir. Je devais avoir entre dix et douze ans. Plus tard mes doigts son tombés sur mon puits d’amour, je me souviens d’avoir eu beaucoup d’appréhension à m’y glisser et petit à petit suis tombée dedans, comme Obélix dans la potion magique … Je me souviens que je le faisais souvent et avec beaucoup de honte car on ne nous parlait pas de tout cela avant …

Votre première fois ? Réussie ou pas ? Votre premier mec était-il un bon coup ? Vous pouvez nous raconter un peu…

  • Raté de chez complètement raté … Pas avec le bon ; n’importe comment et n’importe où … Ma défloration fut douloureuse avec un Italien que j’avais rencontré par le biais de ma famille. Nous avions une différence d’âge importante donc une expérience différente et surtout un homme qui n’avait pas de savoir faire. Après ce moment je me suis promis de rentrer dans les ordres, j’étais dégoûtée du sexe … Mon hymen fut mal mené et, ma peur ayant engourdi mes ardeurs, ce fut une catastrophe.

Vous aviez quel âge pour cette première fois ?

  • 18 ans… une sorte de pacte avec la culture familiale !

Vous avez trouvé votre point G ?

  • A vrai dire… hum Sébastien l’a trouvé… bon on leur dit ???… Et bien c’est dans une position chargée d’érotisme, qui peut-être existe dans le Kama-Sutra où l’on s’emboite parfaitement et que nous avons baptisée « la fulgurante ». J’y ai ressenti pour la première fois cette sensation liée au point G !!!… Au moment précis où il passe et repasse sur cette zone, toute petite zone, je me mets à trembler, je tente de ne pas jouir trop vite et je sens des frissons me remonter jusque dans la tête je me contracte je sens des spasmes arriver au bas du ventre et là c’est le passage de la terre au quatorzième ciel … Je suis comme électrisée, mon corps bouge dans tous les sens et il ne peut plus me toucher car je suis comme en transe… d’ailleurs rien que de l’évoquer je ne sais pas si je ne vais pas aller me caresser (rire).

Si vous deviez partir plusieurs jours sur une île déserte, quel est l’objet sexuel que vous aimeriez emporter avec vous (un gadget particulier, un roman érotique, une photo de votre ami tout nu, un moulage de son sexe… à moins que vous ne préfériez faire un petit break sexuel…Ou autre chose !)

  • Tout d’abord si j’avais vraiment le choix, j’emmènerai mon Homme mais plaisanterie mis à part sûrement le roman d’Henri Gougaud : « Le Livre des Amours » … Sinon, un objet ?… Voyons, voyons … Je suis sûre que sur une île déserte il y a des tas de choses à essayer… un bout de liane… une noix de coco, le tronc d’un arbre… utiliser ce que la nature nous offre… et un appareil photos bien sûr !!!

Merci Nelly pour cet agréable moment passé en votre compagnie

A bientôt les z amours

2 commentaires pour Nelly : Intimement !

Laisser un commentaire